Gingembre

Le gingembre est une plante vivace tropicale herbacées d'environ 0,90m de haut issue d'une rhizome. Cette épice a été appréciée en tous lieux depuis les temps les plus reculés. Il y a 2000 ans les romains l'importaient dans de petites jarres en terre. Le gingembre fut parmi les premières épices orientales à atteindre l'Europe.

Brg7s0693hcgokcsgkcgc00os source 10646244          

Nom latin: Zingiber officinalis

Famille botanique: Zingiberacées

Partie distillée: Rhizome, racines

Cette huile essentielle est riche en sesquiterpènes, famille biochimique connue pour ses effets: anti-histaminique, anti-inflammatoire, sédatif-antalgique, décongestionnant veineux et lymphatiques, stimulants. Le gingembre est également digestif, apéritif, renforce la capacité mentale et la mémoire, diminue la susceptibilité, tonique sexuel, aphrodisiaque.

Point positif: cette famille biochimique ne comporte aucune contre-indication d'utilisation (attention toutefois aux enfants en bas âge).

 

Au niveau énergétique, l'huile essentielle de gingembre, grâce aux sesquiterpènes, et comme la majorité des essences avec ces composants, éveille le sacré en nous. Elle permet de se connecter au MOI supérieur, à l'âme et guide l'esprit vers la lumière. Les souffrances, les blessures, la honte du passé sont des programmes qui créent des charges et des blocages qui empêchent l'esprit de fleurir et de se révéler. Le parfum de cette essence purifie et dissout les charges du passé pour aligner les corps subtils, transformer la culpabilité, la honte, les peurs et les émotions qui créent des énergies denses dans le corps astral et mental, qui fragilisent le mental et créent de l'insécurité à l'intérieur de soi.

Au niveau physique, cette huile essentielle et son hydrolat sont indiqués en cas de fatigue sexuelle (surtout d'origine mentale), de digestion difficile, constipation, ballonements, nausées, maux de voyage, mycoses, dermatoses, rhume des foins, états apathiques (manque de capacité de mémorisation/concentration), troubles respiratoires et circulatoires, rhumatismes.

Le gingembre (huile essentielle ou hydrolat) est généralement sélectionnée par les animaux en cas de problèmes digestifs, musculaires, respiratoires. J'ai eu plusieurs fois des expériences très positives lors de gaz dans l'estomac (ingestion d'air durant le repas) avec salivation abondante. Après quelques minutes d'utilisation en olfaction, les chiens ont été soulagés et la salivation a cessé.

 

 

Conseils d'utilisation:

Bien que cette huile soit très bien tolérée de manière générale, et sans contre-indication particulière, il est primordial de ne jamais forcer une application par voie orale, cutanée ou inhalation à l'animal. Lorsque vous souhaitez utiliser cette huile essentielle sur votre animal (chien ou chat), présentez le flacon d'huile essentielle ouvert, à env. 20cm de son nez, mais avec encore le bouchon sur le flacon, et observez la réaction de l'animal. S'il n'y a aucun intérêt, ce n'est pas le remède qu'il lui faut. S'il s'approche et renifle, ouvrez le bouchon. Votre animal pourra ensuite choisir le mode d'application. Le plus fréquent chez les chats (mais aussi de nombreux chiens): voie olfactive uniquement.

Si votre animal veut lécher le flacon, il y a de fortes chances qu'il demande une application par voie orale. Diluez 1 goutte d'huile essentielle dans 15ml (1 c. à soupe) d'huile végétale (tournesol, olive, colza, etc) pour un animal de moins de 20kg, 1 goutte d'huile essentielle dans 5ml (1 c à café) d'huile végétale pour un animal de plus de 20kg. Pour les chevaux, 1 goutte par tranche de 90kg dans de l'eau (dans un seau par exemple). Observez votre animal, et s'il lèche avec beaucoup d'entrain, vous pouvez graduellement augmenter la concentration en rajoutant une goutte supplémentaire d'huile essentielle par jour. Ces quantités sont données à titre indicatif; certains animaux en voudront plus, et d'autres moins (dans ce cas, augmentez la dilution en rajoutant de l'huile vétégale). L'animal étant libre d'ingérer la quantité qu'il souhaite, il n'y a pas de risque de sur-dosage. Par mesure de précaution, je recommande de limiter la quantité à 5ml d'huile (végétale incluant l'huile essentielle) pour les petits chiens (2ml pour les races naines) et à 15ml d'huile pour les grands chiens, réparties en 2 prises par jour.

Attention: pas d'application par voie orale pour les animaux souffrant de pancréatite.

Dans le cas d'une application par voie topique, appliquez-en pure sur votre main, et parcourez le corps de l'animal pour voir s'il en veut à un endroit en particulier. Vous pouvez appliquer aussi après dilution (voir ci-dessus).

N'appliquez jamais une huile essentielle sur votre animal s'il ne le souhaite pas; ne l'imposez pas non plus sur sa peau ou son pelage. De la même manière, n'en ajoutez pas dans son alimentation (manière de forcer l'application!). Votre animal sait ce dont il a besoin, alors faites-lui confiance, et vous ne risquez pas de lui nuire. En cas de doute, référez-vous à votre vétérinaire concernant l'utilisation d'une huile essentielle sur votre animal.

L'utilisation de l'hydrolat reste la voie la plus sûre lorsque vous démarrer en auto-soin animal, même s'il reste important de ne jamais forcer son utilisation si votre animal ne le souhaite pas.

 

La zoopharmacognosie appliquée est une thérapie complémentaire et en aucun cas elle ne remplace les soins vétérinaires. Si la santé de votre chien vous inquiète, contactez votre cabinet vétérinaire.

 

Copyrights Animazen.fr 2019 - toute reproduction du texte, même partielle, est interdite.

animaux zoopharmacognosie gingembre huile essentielle

Ajouter un commentaire