Genevrier commun

Le genevrier commun est un arbuste à cônes bleu violacé ressemblant à des baies, et aux feuilles épineuses. Etymologiquement, le genevrier est bien nommé puisque Juniperus vient du celte et signifie "buisson âpre", allusion au goût des baies et au piquant de ses feuilles.

290px illustration juniperus communis0       614702950 612x612

Nom latin: Juniperus communis

Famille botanique: Cupressacées

Partie distillée: Baies ou baies et aiguilles (rameaux)

Cette huile essentielle est composée jusqu'à 90% de monoterpènes (alpha- et bêta pinènes, sabinène, limonène, terpinène), de sesquiterpèmes et d'esters.

Point positif: ces familles biochimiques ne comporte aucune contre-indication d'utilisation (attention toutefois aux enfants en bas âge). Ne pas utiliser durant la grossesse. Attention en cas d'inflammation des reins car le niveau élevé de diurétiques (4-terpineol et terpinène-4-ol) peut causer une irritation.

 

Sur le plan énergétique, l'huile essentielle de genevrier aide à rompre la stagnation psychologique et à redémarrer. Il renforce la volonté et redonne du courage. Il dissout les vieux schémas mentaux concernant les peurs, les soucis et les mauvais souvenirs.

Au niveau physique, cette huile essentielle et son hydrolat sont de puissants diurétiques et stimulant de la fonction rénale. Ils harmonisent le système neurovégétatif, activent la circulation sanguine et lymphatique, sont expectorants, diurétiques, antispasmodiques, stimulent foie et pancréas, régularisent la digestion, astringents, raffermissants, anti-inflammatoires, antalgiques, antiseptiques. De ce fait, ils sont particulièrement indiqués en cas d'insomnies, paranoïa, phobies, stagnation émotionnelle, hémorroïdes, rétention d'eau, bronchites, ballonements, coliques, dermatoses, impuretés au niveaude la peau, rhumatismes en général (arthrite), névralgies, sciatique, lumbago, crampes musculaires. En tant que detoxifiant, elle est également très intéressante à utiliser suite à une opération, afin d'évacuer les produits chimiques du corps.

Le genevrier commun (plus particulièrement issu de la distillation des baies) est généralement sélectionné par les animaux pour des problèmes de reins et urinaires, les infections urinaires, problèmes respiratoires et gastro-instestinaux, rétention des fluides, excès d'acide lactique ou urique, manque d'estime de soi, négligés émotionnellement, animal essayant de plaire. J'ai observé qu'il était fréquemment sélectionné par les chiots en cas de petite infection urinaire (suite à un coup de froid, un changement de routine ou une forte émotion). En quelques heures, la fréquence des pipis diminue et le chiot se retient plus facilement et plus longtemps.

En médecine traditionnelle chinoise, cette huile essentielle est liée à l'élément eau qui gouverne (entre autre) les reins, les os, la peur. Elle constitue un choix de premier ordre pour les animaux âgés ou vieillissant, qui ont bien souvent besoin de soutient au niveau du système urinaire, mais également ceux atteint d'arthrose ou souffrant de rhumatismes. En phycho-émotionnel, elle est particulièrement indiquée pour les animaux peureux, phobiques, ou suspicieux.

 

Zen3

Application au niveau de l'artère fémorale sur un chiot de 4 mois présentant une légère infection urinaire

 

Son "cousin", le genevrier de montagne (juniperus communis var. nana) contient moins de monoterpènes, et plus d'ester. Il est donc plus calmant, et plus indiqué pour les applications psychosomatiques, ainsi que pour les problèmes liés au rhumatismes (et maux de dos). L'effet diurétique est quand à lui moins puissant.

 

Conseils d'utilisation:

Bien que cette huile soit très bien tolérée de manière générale, et sans contre-indication particulière, il est primordial de ne jamais forcer une application par voie orale, cutanée ou inhalation à l'animal. Lorsque vous souhaitez utiliser cette huile essentielle sur votre animal (chien ou chat), présentez le flacon d'huile essentielle ouvert, à env. 20cm de son nez, mais avec encore le bouchon sur le flacon, et observez la réaction de l'animal. S'il n'y a aucun intérêt, ce n'est pas le remède qu'il lui faut. S'il s'approche et renifle, ouvrez le bouchon. Votre animal pourra ensuite choisir le mode d'application. Le plus fréquent chez les chats (mais aussi de nombreux chiens): voie olfactive uniquement.

Si votre animal veut lécher le flacon, il y a de fortes chances qu'il demande une application par voie orale. Diluez 1 goutte d'huile essentielle dans 15ml (1 c. à soupe) d'huile végétale (tournesol, olive, colza, etc) pour un animal de moins de 20kg, 1 goutte d'huile essentielle dans 5ml (1 c à café) d'huile végétale pour un animal de plus de 20kg. Pour les chevaux, 1 goutte par tranche de 90kg dans de l'eau (dans un seau par exemple). Observez votre animal, et s'il lèche avec beaucoup d'entrain, vous pouvez graduellement augmenter la concentration en rajoutant une goutte supplémentaire d'huile essentielle par jour. Ces quantités sont données à titre indicatif; certains animaux en voudront plus, et d'autres moins (dans ce cas, augmentez la dilution en rajoutant de l'huile vétégale). L'animal étant libre d'ingérer la quantité qu'il souhaite, il n'y a pas de risque de sur-dosage. Par mesure de précaution, je recommande de limiter la quantité à 5ml d'huile (végétale incluant l'huile essentielle) pour les petits chiens (2ml pour les races naines) et à 15ml d'huile pour les grands chiens, réparties en 2 prises par jour.

Attention: pas d'application par voie orale pour les animaux souffrant de pancréatite.

Dans le cas d'une application par voie topique, appliquez-en pure sur votre main, et parcourez le corps de l'animal pour voir s'il en veut à un endroit en particulier. Vous pouvez appliquer aussi après dilution (voir ci-dessus).

N'appliquez jamais une huile essentielle sur votre animal s'il ne le souhaite pas; ne l'imposez pas non plus sur sa peau ou son pelage. De la même manière, n'en ajoutez pas dans son alimentation (manière de forcer l'application!). Votre animal sait ce dont il a besoin, alors faites-lui confiance, et vous ne risquez pas de lui nuire. En cas de doute, référez-vous à votre vétérinaire concernant l'utilisation d'une huile essentielle sur votre animal.

L'utilisation de l'hydrolat reste la voie la plus sûre lorsque vous démarrer en auto-soin animal, même s'il reste important de ne jamais forcer son utilisation si votre animal ne le souhaite pas.

 

La zoopharmacognosie appliquée est une thérapie complémentaire et en aucun cas elle ne remplace les soins vétérinaires. Si la santé de votre chien vous inquiète, contactez votre cabinet vétérinaire.

 

Copyrights Animazen.fr 2019 - toute reproduction du texte, même partielle, est interdite.

 

animaux zoopharmacognosie huile essentielle genevrier commun

Ajouter un commentaire